Salle de sport : l’obligation de sécurité du club ne porte pas sur chaque m² de la surface

ANDES, Juridique, Publié le 5 mars 2018

Une abonnée d’une salle de sport fait une chute dans les douches de l’établissement. Victime d’une fracture de son radius gauche elle assigne alors en réparation intégrale de son préjudice la société exploitant la salle et la CPAM.

Connectez-vous pour lire en intégralité cet article.

Le contenu de cette page est restreint aux adhérents ANDES

Connectez-vous


Juridique

Agenda

10fév

Etats généraux de la filière aquatique

14fév

Trophées de l’inclusion par le sport

14fév

Cycle de formation « S’approprier les enjeux stratégiques du sport » – Session 2: Projet Sportif Territoriale

14fév

Club sport sur le thème « Sobriété énergétique dans le sport »