Utilisation du dojo municipal par des clubs : il faut savoir dire non

ANDES, Juridique, Publié le 7 novembre 2017

Si le maire, gestionnaire du domaine communal, peut refuser de prêter ou louer celui-ci à une association, encore faut-il que ce soit pour un motif licite, ce qui peut, parfois, nécessiter une grande subtilité.

Connectez-vous pour lire en intégralité cet article.

Le contenu de cette page est restreint aux adhérents ANDES

Connectez-vous


Juridique

Agenda

03fév

Colloque de la Fédération Sportive et Culturelle de France sur le thème « Et si la promotion de la santé passait par le sport, la culture et l’éducation populaire ? L’exemple de la FSCF »

03fév

Groupe de suivi « 2h de plus pour les collégiens »

10fév

Etats généraux de la filière aquatique

14fév

Trophées de l’inclusion par le sport